Louerappartement-toulon.com » Toulon » Tout savoir sur la location saisonnière

Tout savoir sur la location saisonnière

4.1/5 - (34 votes)

La location saisonnière est une activité qui consiste à louer un bien immobilier pour une courte durée, généralement de quelques jours à quelques semaines. C’est une activité qui connaît un véritable essor depuis plusieurs années et qui séduit de plus en plus de personnes. Elle permet de dégager des revenus supplémentaires non négligeables et d’avoir un complément de revenu. Mais elle peut aussi être une solution pour ceux qui souhaitent arrondir leurs fins de mois.

Tout savoir sur la loi elan et la location saisonnière

La loi ELAN et la location saisonnière sont deux sujets qui ont été abordés dans le cadre des échanges entre les professionnels de l’hôtellerie et du tourisme.

La loi elan et la location saisonnière ont été définies comme deux sujets majeurs, car ils sont liés à l’avenir de notre secteur.

Le but premier n’est pas d’être contre ces mesures, mais plutôt d’essayer de comprendre les tenants et aboutissants pour que l’on puisse en tirer le meilleur parti possible.

La loi elan est une réforme qui vise à améliorer le fonctionnement des copropriétés sur tous les plans, y compris en ce qui concerne les copropriétaires bailleurs ou propriétaires. Cette réforme a pour but de simplifier la gestion des copropriétés par un renforcement du rôle du syndicat et un accès plus facile aux informations relatives au bâti via une base agrégée des données techniques. Ainsi, la loi elan a pour objectif principal d’améliorer les relations entre bailleurs et locataires grâce à des mesures visant à favoriser la prise en charge des travaux par le locataire et à rendre obligatoire l’obligation d’assurance pour les locations meublées non-saisonnières :

  • Renforcer la place du syndicat
  • Diversifier les sources de financement
  • Faire appliquer une obligation d’assurance

Les principales différences entre la location saisonnière et la location meublée

La location saisonnière et la location meublée sont deux types de location qui présentent des caractéristiques différentes.

La location saisonnière est une activité commerciale régie par des règles strictes, tandis que la location meublée est un statut juridique.

Les deux sont basés sur le même principe : une personne met à disposition une pièce ou plusieurs pièces dans son habitation principale pour en tirer un revenu. Cependant, il existe plusieurs différences entre ces deux types de locations.

La première concerne les règles applicables au bailleur et au locataire : lorsqu’il s’agit d’une location saisonnière, le propriétaire jouit des mêmes droits qu’un locataire classique (possibilité d’expulser le locataire sans avoir à respecter un délai). En revanche, en ce qui concerne la location meublée, le propriétaire dispose seulement du droit général d’user du logement comme bon lui semble ; il ne peut pas expulser le locataire sans avoir à respecter un délai. Enfin, la durée du bail est plus courte pour la location meublée que pour la location saisonnière. De ce fait, si vous souhaitez exercer cette activité en tant que loueur non professionnel (LNMP), vous devrez obligatoirement opter pour ce statut juridique et signez un bail commercial avec votre futur locataire.

Les avantages et les inconvénients de la location saisonnière

La location saisonnière consiste à louer un logement meublé pour une courte durée, pendant les vacances. C’est une activité qui est en plein essor depuis quelques années.

Les chiffres de l’INSEE sont sans appel : en 2011, le nombre de locations saisonnières a augmenté de plus de 40% par rapport à 2010. Si vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière, il faut savoir que cela ne s’improvise pas et que ce n’est pas une activité qui peut être exercée facilement. Pour démarrer sereinement votre activité, il est important d’avoir conscience des avantages et des inconvénients du métier. Quelles sont les principales difficultés liées à la location saisonnière ? La location saisonnière est une activité assez technique, car elle suppose la prise en compte de toutes les spécificités du logement (surface habitable, étage etc. ).

Il y a également un travail administratif important (réalisation des diagnostics obligatoires, gestion des réservations etc. ). Pour démarrer sur le marché de la location saisonnière, il vous sera indispensable d’investir dans un bien immobilier doté au minimum d’un équipement standard (chauffage central, eau chaude et froide). Cela représente un investissement non négligeable qui pourra freiner certains propriétaires qui hésitent encore à franchir le pas.

Comment bien choisir son logement de vacances ?

Les vacances d’été arrivent à grand pas. Si vous souhaitez passer des moments inoubliables en famille, il est important de bien choisir votre logement de vacances. Pour cela, il faut prendre le soin de considérer divers éléments importants pour réussir son séjour. Avant toute chose, il est nécessaire d’opter pour un hébergement qui corresponde à vos envies et à la configuration de votre groupe.

Les critères les plus importants sont l’espace disponible ainsi que la distance entre la location et les lieux d’intérêt.

Il faut ensuite tenir compte du type de logement voulu : appartements, maisons individuelles ou villas, chalets… Vous pouvez louer une villa avec piscine privée pour des vacances au ski ou encore une cabane en bois perchée dans les arbres pour un séjour détente et découverte.

La durée du séjour est également un élément important à prendre en compte afin de choisir le bon emplacement géographique. Enfin, ne négligez pas la qualité du service proposée par l’hôtelier (accueil, propreté des lieux…).

Quelles sont les obligations du propriétaire en matière de location saisonnière ?

Le propriétaire d’un bien immobilier peut être amené à mettre en location son logement saisonnièrement.

Le bailleur est tenu de respecter certaines obligations, notamment pour limiter les risques liés à la location saisonnière.

Il est obligatoire de rédiger un contrat de location saisonnière afin d’assurer une bonne gestion du bien immobilier mis en location.

Le bailleur doit également informer le locataire des différentes règles relatives à la mise en location et au paiement des loyers.

Le bailleur doit également souscrire une assurance couvrant les locaux loués, ainsi que les personnes qui y habitent.

Le propriétaire doit également fournir au locataire toutes les informations nécessaires concernant le logement et le propriétaire (nombre de pièces et surface habitable). Enfin, il faut savoir que la loi impose au propriétaire de faire visiter son bien immobilier avant la signature du contrat de location saisonnière.

Comment déclarer ses revenus issus de la location saisonnière ?

La location saisonnière est une activité de location d’un logement meublé pour une courte durée (généralement inférieure à 3 mois). Dans le cadre de ce type d’activité, le propriétaire exerce son activité à titre non professionnel. Cependant, il peut bénéficier du régime des micro-entrepreneurs en fonction des conditions suivantes :

  • il ne dépasse pas un certain seuil de recettes
  • il n’a pas opté pour l’imposition au réel simplifié

Pour conclure, la location saisonnière est une forme de location qui permet à un propriétaire d’un bien immobilier de louer pendant une durée limitée son bien à la demande d’un client. La location saisonnière est réglementée par le Code du tourisme et concerne les hébergements touristiques. Elle peut être aussi bien une résidence principale qu’une résidence secondaire, mais elle ne peut pas être utilisée comme résidence principale.